Dépression après la naissance de bébé, comment s’en sortir ?

Dépression après la naissance de bébé, comment s’en sortir ?

Après votre phase de grossesse et l’euphorie de l’accouchement, beaucoup de femmes tombent de haut et vive des moments complexes et déprimants, ou elles peuvent se sentir seules, au bout de rouleau et mal dans leur peau.

Jusqu’à 15% des nouvelles mamans peuvent être concernées par ce problème.

Recevez du bonheur chaque semaine !
Recevez chaque semaine gratuitement dans votre boite mail nos conseils et nos offres exclusives ! Pour votre plus grand bonheur.
En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir chaque semaine nos dernières publications, nos conseils et offres exclusives et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

A travers cette publication, nous vous expliquerons cette situation paradoxale, dont sans doute personne ne vous a parlé.

Vous aimez votre enfant mais vous avez des pensées négatives à son sujet. De plus, votre entourage peut ne pas s’apercevoir que vous allez mal, vous souffrez en silence.

Cette période après la naissance de votre enfant est également appelée post-partum à une durée qui est indéterminée et dépend de chacune d’entre vous.

Origine de la dépression post-partum

Pendant vos neufs mois de grossesse, vous étiez peut-être le centre de l’attention, et la transition brutale de l’attention vers votre bébé peut vous affecter.

Peuvent se rajouter d’autres causes tels que :

  • Vos hormones vous jouent des tours,
  • Vous vous sentez vide
  • Vous avez des problèmes de couple (sexualité, entente)
  • Votre ne reconnaissez plus votre corps
  • Votre conjoint se désintéresse de vous
  • Vous avez d’autres soucis personnels qui refont surfaces.

La souffrance physique que peut entrainer la naissance de votre enfant, n’est donc pas le seule mal-être dont vous pouvez souffrir via votre maternité.

Cette douleur peut vous faire beaucoup plus mal qu’une simple cicatrice de césarienne, ou que des seins crevassés, car elle est en vous et peut durer dans le temps.

Il n’est pas nécessaire qu’elle apparaisse juste après la naissance de votre première enfant. Vous pouvez déprimer même pour votre deuxième ou encore votre troisième bébé.

La société veut souvent vous induire à faire semblant d’être une femme rayonnante, une super maman et cela dès la naissance de bébé. Cette vision de la femme que veut faire de vous la société ne vous correspond peut-être pas.

Après la naissance de bébé

Vous serez sans doute ravis de l’arrivée de votre enfant, vous passerez sans doute énormément de temps à le regarder et envisager votre nouvelle vie avec lui.

Mais une fois cette nouvelle bulle éclatée, une douleur émotionnelle souvent plus douloureuse que l’accouchement lui-même, et qui peut durer très longtemps peut faire son apparition.

Certaines femmes ne se retrouvent plus dans leur couple, dans leurs relations sociales, dans leur emploi et de façon générale dans leur vie.

D’autres vivent mal cette nouveauté ou ne se sentent plus prêtent à assurer leur rôle de maman car tous simplement, la naissance de votre enfant symbolise la fin de votre ancienne vie. Que ce soit pour le père et pour vous, vous n’êtes plus les mêmes personnes que vous étiez avant la grossesse.

En effet, rien de sera plus comme avant la naissance, c’est une évidence.

Parmi les évènements les plus courants, l’on retrouve :

  • La fatigue
  • En sentiment de manque d’organisation
  • Un sentiment de mal-être
  • Un manque hygiénique
  • Des problèmes dans votre couple
  • Une dépression

Le principalement grand changement concerne donc votre âme. Vous risquez de ne plus être tout à fait la même personne qu’avant. Vous n’aurez plus les mêmes envies professionnelles, les mêmes besoins, la même vision de votre vie.

Votre nouvelle routine, si ne vous êtes pas correctement préparé peut vous user moralement plus qu’autres choses, certaines de nos lectrices nous avouent avoir l’impression de devenir folle quand elle voit qu’a la fin de la journée, elles n’ont pas consacré une minute à leurs activités, à prendre soi d’elles ou pour raviver la flamme dans leur couple.

De plus, certaines femmes voient leurs corps d’un œil nouveau et vivent très mal les changements anatomiques liés à la maternité.

Votre corps va se transformer, vous aurez sans doute de nouvelles courbes, une morphologie de mère et d’autres changements, certaines nouvelles mamans vivent mal ce changement.

Dépression post partum : comment s’en sortir ?

La société ne considère que très peu les douleurs émotionnelles de ses membres, encore moins des nouvelles mamans. Ci vous êtes en bonne santé et que votre bébé va bien, trop de femmes pensent ne plus avoir le droit de se plaindre ou de se sentir mal car la société le leur impose.

Il s’agit d’une situation courante, à la fois simple et complexe à appréhender.

Quelques exemples :

  • Vous aimez votre bébé, mais vous souffrez depuis sa naissance.
  • Vous avez envie de pleurer mais vous remerciez le ciel de vous avoir fait ce cadeau.
  • Vous avez envie de tout lâcher mais vous savez que vous souffrirez trop par la suite d’avoir abandonner.

Il est claire que vous ne serez plus jamais la même personne. Gardez en tête qu’une femme est un être exceptionnel. Même si votre situation n’est pas simple aujourd’hui, vous la surmonterez, tel un phénix qui renait de ses cendres. Ne subissez plus le regard de votre entourage et de la société, soyez fière de la mère et de la femme que vous êtes, simplement car vous le valez bien.

N’hésitez pas à vous échanger avec d’autres femmes que cherchent également à mieux se sentir. Ecouter des témoignages et s’entraider mutuellement est sans doute un des meilleurs moyens de soigner ce type de mal-être. Vous verrez que vous n’êtes pas un cas isolé et une dynamique de groupe peut vous aider à progresser assez rapidement.

Si votre situation vous parait insurmontable, parlez en à votre famille, votre conjoint ou à un ami proche. Un avis extérieur peut-être d’une aide précieuse.

Un thérapeute ou un psychologue peut également vous aider à mieux vous en sortir, plus rapidement, et dans des cas extrêmes vous prescrire des anti-dépresseurs et autres traitements.

Dans tous les cas, cette situation n’est pas vouée à être définitive, prenez les bonnes décisions en fonction de votre cas et de l’intensité de votre mal-être (dépression légère ou sévère) pour le bien-être de votre enfant, mais également le votre et celui de votre couple.

En savoir plus :

Vous vous posez des questions depuis la naissance de votre enfant ? Lisez cet article.

Certaines femmes n’ont plus de vie sociale depuis la naissance de leur enfant. Prévenez vous-en avec en lisant cette publication.

Laisser un commentaire